Aaaaaah !!!!!!!! (cri d’ado hystérique, pour ceux qui n’auraient pas compris)

Par défaut

          Je me promenais gentiment sur la blogosphère cet après-midi. Et tout à coup, une couverture sur un blog littéraire attira mon attention. Je m’approchai prudemment et là, un choc extrême m’attendait : le dernier livre d’Andréï Makine ! Mais comment est-ce possible ? où étais-je ces dernières semaines pour ignorer cette sortie ? Je n’en reviens pas, je manque à tous mes devoirs. Cet ouvrage fait partie des nombreuses nouveautés de la rentrée littéraire de janvier, il est sorti le 5. Déjà 3 jours donc qu’il est disponible et il n’est toujours pas dans ma bibliothèque !!! J’avais prévu de faire un bel article cet après-midi mais j’espère que vous comprendrez que mon programme a nécessité un aménagement d’urgence et que je vais me jeter immédiatement sur la première librairie venue pour réparer cette terrible erreur ! Inutile de vous dire que vous retrouverez très prochainement ce livre sur le blog. Et merci à Anne pour l’info, vous trouverez tous les détails ici. Inutile de vous dire que le titre m’inspire particulièrement. Ca va être un stress terrible de commencer cette lecture, ne vais-je pas être déçue par le seul auteur contemporain que je vénère ? La suite au prochain épisode…

"

  1. Je pense que tu étais au salon de thé à manger une gaufre…

    Mais je pense que Makine c’est moins important qu’une bonne gaufre…. juste pour le plaisir de faire une petite polémique… que je ne sois pas condamné à le lire 🙂

    • Ahah ! Eh bien, la guerre ! (non, je plaisante, c’était juste pour le plaisir de plagier Mme de Merteuil, ça doit être la mauvaise influence de Flammarion…). Je peux comprendre sans peine qu’on n’apprécie guère Makine, pour 2 raisons principales : ses histoires virent parfois (souvent ?) à la sensiblerie (mais qui pour une fois fait effet sur moi, cause majeure de mon admiration) et surtout, le rythme lent qu’il emploie peut s’avérer d’un ennui mortel. Je n’ai pas aimé tous ses livres (loin de là !), certains étant sans intérêt majeur. En revanche, je trouve l’oeuvre dans son ensemble très intéressante. Les questions de l’identité, de l’exil et du rapport à la patrie, la langue et la littérature me passionnent. Il les traite d’une façon qui me touche et je me sens particulièrement proche de sa façon de ressentir la perte inéluctable d’une part de son identité (pour lui, la dispariton de l’URSS qui l’a vu naître et pour moi celle de l’occitan qui est ma 2° langue natale). De plus je trouve qu’il se bonnifie avec l’âge. On verra si ça se confirme avec le dernier. Mais promis, je ne forcerai personne à le lire !

      • En même temps, c’est juste un affreux à priori comme nous pouvons tous en avoir,je n’ai jamais lu une ligne de Andrei Makine…

      • Nous avons tous des a priori sur certains auteurs. Heureusement, sinon on n’aurait jamais de surprises à la lecture d’un livre ! Personnellement, j’adore descendre Marc Levy sans en avoir lu une ligne (oui, non seulement c’est bas, mais en plus c’est commun…). Si un jour tu voulais lire Makine pour voir si tes a priori étaient fondés, La musique d’une vie est un livre très court qui représente assez bien son oeuvre (même si ce n’est pas son meilleur).

  2. Je te remercie de m’avoir mis en référence. J’aime beaucoup aussi cet écrivain. Mais je pense que j’attendrai ton commentaire quand tu l’auras acheté et lu.Je n’aurai plu qu’à attendre au moins 1 an avant de le lire en format de poche !!

  3. Un article est consacré à cet ouvrage sur l’obs de cette semaine. C’était ma surprise pour vendredi! Tampis.
    Comme quoi lire c’est important, mais suivre l’actualité aussi (voir l’article sur le matricule de l’éditrice de Les petits matins. La dernière question posée à cette dame est interessante: Faut-il être un bon lecteur pour être un bon éditeur?

    • On espère que oui !
      J’ai pourtant suivi les nouveautées de la rentrée mais j’étais complétement passée à côté de celle-là ! Coma que ! Tant pis pour la surprise. L’idée était quand même bonne.

    • Pfiou, t’imagines ? C’aurait été la catastrophe. Ils devraient faire des avis de sortie chaque semaine, comme au ciné (oui bon, d’accord, Livres Hebdo fait ça mais encore faut-il le trouver). J’aurais dû vérifier que Cheng en ait pas sorti un aussi, on sait jamais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s