Dallas Buyers Club

Par défaut

Drame, biopic, américain de Jean-Marc Vallée avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto

007448.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

           Ron Woodroof est un cow-boy, un vrai. Sa vie se partage entre les femmes et le rodéo. Mais a 35 ans, il apprend qu’il a le sida. On est en 1986 et la maladie est réputée pour toucher essentiellement le milieu gay. Quand on lui annonce qu’il lui reste 30 jours à vivre, cet homophobe convaincu va décider de ce battre en recourant à des traitements alternatifs. Il les vendra également à d’autres malades, au risque de déclencher les foudres des autorités.

432893.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Bien que j’aie plein de critiques de films en retard, je ne résiste pas à l’envie de vous parler en premier de celui-ci tant je l’ai apprécié. Vu dès sa sortie, pour une fois au moins je serai à peu près dans les temps et j’écris mon article alors qu’il est encore en salles. En espérant convaincre certains d’entre vous de s’y précipiter. Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent peut-être, j’ai consacré mon mémoire de Master à Hervé Guibert et la littérature sur le sida (lire mon dossier sur le sujet ici). Ce sujet m’interpelle donc particulièrement et je ne pouvais pas rater un film consacré à cette maladie. On est au début des années sida, période sur laquelle je me suis particulièrement penchée pour mes travaux. Dans le rôle phare, Matthew McConaughey, un acteur qui ces dernières années s’est imposé parmi les grands noms du cinéma américain avec tournant important dans sa filmographie et des choix intéressants. Ajoutez à ça des critiques élogieuses et tous les éléments étaient réunis pour me pousser dans les salles au plus vite !

408516.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Ce film dont j’attendais pourtant beaucoup ne m’a pas déçue. La réalisation est assez classique, pas de grands effets ou d’esthétisme outrancier. L’histoire, inspirée de faits réels, est très forte, mais la force du film est pourtant ailleurs. En effet, tout cela aurait semblé un peu fade sans l’incroyable prestation des acteurs. Matthew McConaughey et Jared Leto (que je n’avais même pas reconnu) sont exceptionnels. On a trop rarement l’occasion de voir prestations pareilles. Tous deux sont totalement habités par leur rôle et l’incarnent avec une conviction fascinante. Ils les rendent incroyablement vivants. Matthew McConaughey mériterait de rafler l’Oscar à Leo, tant il crève l’écran. Les personnages sont loin d’être des héros, ils ont leurs fêlures et n’en sont que plus attachants. J’ai trouvé que ce film n’en faisait pas trop dans le message politique ni dans le pathos ; l’histoire se suffit à elle-même, pas besoin d’en rajouter. Et ça fonctionne sacrément bien ! Le réalisateur parvient à capter cet incroyable élan de vie qui semble porter beaucoup de malades du sida. C’est fort et émouvant, c’est terriblement beau. Mon énorme coup de cœur de ce début d’année. 

Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto

"

  1. J’ai aussi adoré ce film, très juste et sans pathos, comme tu le dis si bien. Et en effet, l’acteur principal est excellent et Jared Leto méconnaissable. Merci pour cette chronique ! 😉

  2. allez celui la normalement devrait etre le prochain sur ma liste…ta critique est très bonne, bien plus enthousiaste que d’autres que j’ai pu lire sur ce film même si tout le monde s’accorde sur la performance des acteurs ..personnellement j’ai un peu peur que le film soit un peu trop sec, trop classique dans sa forme, mais je peux me tromper aussi…. on verra bien…bonne journée à toi madimado!!

    • C’est vrai que la forme reste très classique, c’est ce qu’on lui a beaucoup reproché. Mais j’ai trouvé que c’était efficace et que justement ça laissait toute la place aux personnages. Il faut dire aussi que j’ai toujours aimé le cinéma assez sobre, voire austère, je n’aime pas qu’on force les émotions à grands coups de violons. J’ai donc plutôt apprécié ce côté quasi documentaire dans la mise en scène. On reste quand même dans un film américain, ce n’est pas non plus l’épure du cinéma nordique, j’ai trouvé que c’était juste bien et que ça fonctionnait merveilleusement grâce à deux très grands acteurs qui crèvent l’écran comme rarement. J’attends avec impatience ta critique 🙂

  3. Je n’avais pas encore vu ton article quand tu m’en as parlé, c’est vraiment fou cette histoire ! Faudrait que je vois le film un jour…

  4. Pingback: Bilan 2014 | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s